Champagne Gosset : Deux nouvelles cuvées d’exception pour la fin de l’année.

Chez Gosset, les fêtes de fin d’année 2019 seront placées sous le signe de l’excellence. La Maison propose pour l’occasion deux cuvées inédites : le CELEBRIS 1995 et le Grand Millésime 2012.

La Cuvée CELEBRIS 1995

« Les Célébrissimes 1995 », c’est l’étonnante aventure de plus de 20 ans de maturation d’une cuvée CELEBRIS, à la recherche d’une expression gustative différente.
Après avoir passé presque une décennie sur lies, elle a bénéficié d’un long repos supplémentaire après dégorgement pour vous dévoiler l’étonnante capacité avec laquelle un champagne GOSSET sait tirer profit du nombre des années.

L’assemblage repose sur les grands crus d’Avize, de Cramant, du Mesnil-sur-Oger et Oger pour les blancs (46%) ; Ambonnay, Aÿ, Bouzy et Verzenay pour les pinots (54%).

À un hiver doux et pluvieux, succédèrent un printemps ensoleillé puis un été chaud. À la fin du mois de juillet, les températures dépassent 37°C, soit une chaleur presque comparable à celle obtenue en 1983 et 1976 qui furent, on s’en souvient, deux années caniculaires. L’acidité est comparable à celle de 1985, elle est le gage de vins aptes à une longue garde.

Le millésime 1995 est élégant, soutenu par une belle acidité et d’une magnifique complexité aromatique. Il séduit par son expression aromatique axée sur des fruits mûrs et exotiques. Cette expression de maturité, d’intégration des saveurs, s’est d’autant plus révélée grâce aux Chardonnays de la Côte des Blancs et aux Pinots Noirs sur sols argilo-crayeux.

La Cuvée Grand millésime 2012

Porté par une franche vivacité, le vin exprime pleinement la spécificité du millésime 2012.

Précieux témoignage de l’année 2012, ce vin très frais et expressif est composé à 67% de Chardonnays de la côte des Blancs, de Villers-Marmery, d’Ambonnay et de Cumières. Il dévoile une robe étincelante et limpide et révèle au nez des arômes de poire ou de pêche.

Avec une attaque franche, la bouche fine et charnue est complétée par des arômes de petits fruits à noyaux comme la quetsche ou la mirabelle, tout en conservant la fraîcheur de la poire, de la pêche et du pamplemousse.

La finale est friande et persistante, marquée par une acidité qui laisse le palais frais et disponible et le souvenir d’un vin bâti pour évoluer magnifiquement ces prochaines années.

+ infos : https://www.champagne-gosset.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire