L’hiver : Ça taille !

La taille, c’est quoi ?

La taille de la vigne est une opération viticole ayant pour but de limiter la croissance démesurée de la vigne pour régulariser la production des raisins en qualité et en quantité. Elle s’effectue généralement pendant le repos végétatif (hiver), sans oublier de prendre en compte le risque de gelées” (source wikipedia)

L’hiver est la période idéale pour la taille. Il faut cependant éviter les gelées, mais “Tailler la vigne” à ce moment, est la bonne période car elle est en repos végétatif et la sève est descendue.

La taille est un acte très important car en fonction de sa précision, mais aussi de la manière dont le vigneron va procéder que dépendra la qualité de la vendange. Elle conditionne l’épanouissement et le développement de la vigne.

En Champagne, le Comité Champagne règlemente celle ci et prévoit l’autorisation de 4 types de taille.

Les différents types de taille / Source Comité Champagne
  • La taille Chablis : taille courte sur charpente longue .
  • La taille Cordon et Cordon permanent : taille courte sur charpente longue unique.
  • La taille Guyot : taille longue sur charpente courte, qui peut être simple, double ou asymétrique.
  • La taille Vallée de la Marne (seulement pour le meunier) : Taille longue sur charpente courte.

(Source : CIVC : Comité Champagne)

En Alsace, le principal mode de taille utilisé pour harmoniser le développement de la vigne est le Guyot simple ou double. Lors du repos végétatif de décembre à mars, le viticulteur laisse sur chaque cep un, voire deux sarments de longueur variable.
(Source : Vins Alsace)

En Bourgogne, il  se pratique plusieurs modes de taille différents : une taille longue, le Guyot, la plus pratiquée et des tailles courtes comme le Cordon de Royat, simple ou double, voire l’éventail, plus rare. Les tailles courtes permettent l’obtention de rendements plus faibles avec une meilleure maturité du raisin. De plus, quand le cep est bien formé, la taille permet d’étaler la végétation, de profiter de l’ensoleillement et d’éviter des entassements favorables au développement des maladies et défavorables à la maturité.

Du point de vue botanique, la vigne est une liane. Si elle n’est pas taillée, elle pousse sans fin, comme la vigne vierge. La taille aidera donc la vigne à reprendre de plus belle au printemps. il existe d’autres formes plus spécifiques : à Chablis, la taille « chablisienne », plus au sud, « l’arcure mâconnaise ».
(Source : Vins Bourgogne / ATVB-Bourgogne )

Taille en Guyot Double

(Source : Images et illustration de la taille (Bordeaux Wine Campus) – Bordeaux Magazine )

Dans le vignoble de Bordeaux , la période de taille est identique avec une taille longue, en Guyot simple ou double.
Un nombre excessif de bourgeons entraîne une production trop importante de raisins, et avec, plusieurs facteurs de risques : une croissance insuffisante, une maturation incomplète et des rameaux trop fragiles. L’élagage des souches consiste à obtenir un nombre satisfaisant de bourgeons, en sélectionnant les plus fertiles, et à éviter la surproduction. En diminuant le nombre de rameaux, la vigne en sort renforcée.

C’est donc au vigneron que revient la difficile tâche de choisir les rameaux susceptibles de garantir un bon rendement !

Pour plus d’efficacité lors de la taille de la vigne, il est recommandé d’affûter son sécateur une à deux fois par jour. 
>> Regarder la vidéo : Loïc Pasdois, conseiller à la Chambre d’agriculture de Gironde explique comment affûter son sécateur en entretien quotidien !
(Source : Réussir / Vigne)


>> TROUVEZ tous les équipements et produits disponibles pour la Taille
sur Viticulteurs.market ou en occasion sur Agriviti Occasions

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *